L’une des mutations majeures entraînées par le réseau numérique est celle de notre relation à l’espace en regard au temps. Cette mutation engendre de nouvelles frontières temporelles et culturelles, dessinées par le soleil (et les langues). J’ai rassemblé quelque unes de mes réflexions en cours dans cet article publié en octobre 2012 par le magazine DigitalArti : Une question de temps. En voici deux court extraits:

“La vitesse d’un échange d’information par le biais d’Internet se mesure en milliers de Km/Milliseconde. La distance nous séparant d’une source d’information numérique situé sur un ordinateur, où qu’il soit, s’est évanouie. Toutefois, lors d’un échange bidirectionnel d’information impliquant des humains et non des machines, l’horloge biologique de chacun influence son expérience vécue et sa capacité à interpréter l’information échangée. Les interactions synchrones (en direct) devenant de plus en plus présentes dans nos vies numérisées, il apparaît dorénavant légitime de demander : vous êtes quand ?

Le réseau numérique est mondial et synchro. L’humain quant à lui est local et cyclique. La position géographique de chaque lieu et de ses participants est nécessairement associée à une culture, une langue et un temps solaire local. Dans le cas d’espaces publics et culturels, chacun possède sa propre histoire et sa communauté. Une meilleure connaissance des biorythmes humains et sociaux de ceux avec qui nous souhaitons nous relier, de leur “ici” et “maintenant” devient désormais aussi importante que la qualité de la bande passante et du code. “

Voici également la captation vidéo de la conférence “U.R.When?” (en français ;- ) que le Metalab de la SAT m’a invité à présenter sur le sujet en juin 2012, dans le cadre des travaux de recherches du Métalab en téléprésence.

U.R.WEN? | VOUS ÊTES QUAND? from Society for Arts and Technology on Vimeo.

Share →